une revue de presse en quelques mots...

* DANS DES ROLES SUR SCENE :

 

"A la direction, Karine Locatelli a su insufler à son orchestre un allant remarquable, et l'aura de Catherine Séon fut la vraie merveille de ce spectacle."

(Tribune en Tricastin - Carmen -  juillet 2011)

 

"Dorabella est confiée à Catherine Séon, qui conjugue belle tenue de la ligne à une grande justesse d'expression."

(LyonNewsletter.com - Cosi fan tutte - avril 2013)

 

« La distribution vocale est dominée par la Lady Thiang de Catherine Séon. Au-delà d’une distinction et d’une tenue en scène de grande classe qui ne passent pas inaperçues, le timbre captivant de la mezzo-soprano prodigue des sensations hédonistes devenues rares de nos jours. Au-delà de ses intéressants moyens vocaux en constant progrès, soulignons la belle conduite de la ligne. Reste à perfectionner la technique de respiration et ce sera idéal. Là aussi, une évidence s’impose : quand l’entendrons-nous dans un rôle à la mesure de ses capacités sur la scène de notre Opéra ? » (The King and I Lyon Newsletter.com, chronique de Patrick Favre Tissot Bonvoisin, décembre 2014) 

 

"Catherine Séon en Lady Thiang, première épouse du Roi, s'empare remarquablement d'un rôle où elle conjugue sévérité et distance, assumant avec noblesse les élans contradictoires de son perssonage."

(Les Toiscoups.com - The King and I - juin 2013)

 

 

 

* EN RECITAL :

 

"Cyril Goujon, pianiste, et Catherine  Séon, mezzo-soprano, qui s'étaient produit au Festival Berlioz 2003, ont enthousiasmé un auditoire conquis dès les premières notes de la Sonate au Clair de Lune de Beethoven. Un piano, une voix émouvante, un enchantement...".

(Le Dauphiné Libéré - concert caritatif - juin 2004)

 

 

"Les deux jeunes virtuoses Catherine Séon et Catherine Fuchs ont conquis le public vendredi soir (...). La voix merveilleuse de la mezzo-soprano a enchanté le public de connaisseurs présents. Rossini, Massenet, Bizet : autant de très grands compositeurs admirablement servis par ces deux artistes."

( La Tribune Le Progrès - récital "Chants à Marie" - juillet 2010 )

 

"L'émotion était à son comble avec cette cantatrice. Sa voix d'une grande pureté et d'une grande chaleur a su traduire aussi bien le mystique que le sacré, la joie que la douceur, la légèreté ou la compassion. Ave Maria de Schubert, "Souvenez-vous Vierge Marie" de Massenet... Autant d'interprétations qui ont laissé le public sous le charme et surtout sans voix".

(La Tribune-Le Progrès -  récital "Chants à Marie" - octobre 2010 )

 

 

"Catherine Séon et Laurent Touche ont offert au public un moment musical de très grande qualité. Durant plus d'une heure trente, la voix riche en harmoniques et le phrasé souple de la chanteuse ont tenu en haleine les mélomanes. Avec son regard pétillant et ses attitudes théâtrales tour à tour drôles et émouvantes, elle a su transmettre sa passion pour le chant lyrique. Catherine Séon est bien une grande artiste, pleine de fraicheur et de talent. Et Laurent Touche, chef de choeur à l'Opéra Théâtre de Saint Etienne, a su admirablement l'accompagner."

(La Tribune-Le Progrès -  récital "L'amour dans tous ses états" - septembre 2012 )

 

"La salle a connu un moment de bonheur sublime samedi soir. Sur scène, ils ne sont que deux mais ils suffisent à l'emplir... La Habanera de Carmen c'était la légende qui devenait réalité, l'inaccessible qui s'invitait à notre table. Catherine Séon tutoie volontiers les anges - sa voix peut être caresssante, chatoyante - ...mais aussi les démons."

(La Tribune-Le Progrès -  récital "L'amour dans tous ses états" - février 2013 )