Diplômée des conservatoires régionaux de Saint-Etienne et de Lyon (premiers prix de piano, culture musicale, musique de chambre), Catherine Séon est également titulaire du Diplôme d’Etat de professeur de formation musicale et d'une maîtrise d’allemand consacrée à la liberté des femmes chez Mozart. Elle étudie le chant avec Evelyne Brunner  à Lyon puis avec Gabriela Ravazzi à Paris et à Gênes, et gagne en 2010 le deuxième prix du Concours International d’Opérette de Marseille.

Elle se produit en tant qu'artiste des choeurs sur de belles scènes lyriques (Lyon, Saint Etienne, Opéra comique, théâtre du Châtelet, festival d'Edimbourg, festival d'Aix en Provence, Bunkamura de Tokyo) sous la baguette  de chefs d’orchestre tels  K. Ono, D. Rustioni et S. Montanari. En soliste on peut l'entendre dans divers festivals (Estivales de la Bâtie, Musicales en Soyons, Festival Berlioz, festival de Benguerir au Maroc…). A ce titre, elle est une interprète remarquée de Carmen (Musicales en Tricastin) sous la baguette de la cheffe K. Locatelli en 2011. En 2013 et 2014, l’Opéra National de Lyon l’engage pour être Lady Thiang dans The King and I de Rodgers mis en scène par Jean Lacornerie au théâtre de La Croix Rousse. Par ailleurs, l’opéra de Saint Etienne la sollicite notamment pour les rôles de Leoena (La Belle Hélène d’Offenbach) en 2007, de Giovanna (Rigoletto de Verdi) en 2010,  de Louise (La Vie Parisienne d’Offenbach) en 2017 et de la Babylonienne (Hérodiade de Massenet) en 2018.
Dans le domaine de l’oratorio, elle collabore avec de nombreux ensembles : le choeur Symphonia (dir. Y. Berne), la Cappella Forensis (dir. F. Bernard), la Primatiale Saint Jean de Lyon (dir. J. F. Duchamp) accompagnée par le pianiste F-R. Duchâble, l’Ensemble Vocal de Lyon (dir. G. Cornut), la Schola Witkowski (dir. J. Berthelon). Elle interprète également le Requiem de Verdi avec l’orchestre de l’INSA et le Cantrel de Lyon dirigés par H. Peraldo à la basilique de Fourvière en 2018.

Elle se produit aussi en récital avec piano ou ensemble à cordes dans un répertoire allant de l'opérette  à la chanson française (Piaf, Barbara).

Par ailleurs, Catherine Séon a une activité importante de médiatrice culturelle en free lance, ou avec les services dédiés à l'opéra de Lyon et à l'opéra de Saint Etienne : elle intervient auprès des enfants en milieu scolaire (en ZEP ou en milieu rural) et sous la tutelle des services protection de l'enfance, à l’hôpital, en EHPAD,  et en milieu carcéral pour faire chanter tous ces publics et les sensibiliser à l’opéra, que ce soit dans des séances de travail collectif ou de spectacles participatifs.

 

Elle est également professeur de technique vocale à la maitrise de l'opéra national de Lyon depuis 2019.