un chemin vers la voix

Catherine Séon aime se produire tant dans les salles d'opéra (Lyon, Saint Etienne, Edimbourg...) sous la baguette de chefs prestigieux tels Kazushi Ono ou Daniele Rustioni que dans les lieux plus anonymes à la rencontre d'un public curieux de s'ouvrir au monde lyrique. Dans son désir de faire découvrir la voix, elle interprète avec des partenaires de musique de chambre ou avec chœur et orchestre les grands airs du répertoire d'opéra, de même que les gourmandes envolées de l'opérette et le chant fervent de la musique religieuse.

 

Elle aime aussi à défendre  la  création féminine en interprétant les pièces hélas peu connues des compositrices  Cécile Chaminade, Pauline Viardot ou Mel Bonis...

 

 

Catherine Séon a également à coeur d'ouvrir les jeunes oreilles à l'opéra au travers d'ateliers scolaires et de spectacles jeune public mêlant théâtre et chant. Elle anime également des stages pour les publics empêchés (réinsertion sociale,  détenus, malades...) en lien avec les services de médiation de l'opéra de Saint Etienne et de l'opéra national de Lyon.

 

 

  

 

 

 

"A la direction, Karine Locatelli a su insufler à son orchestre un allant remarquable, et l'aura de Catherine Séon fut la vraie merveille de ce spectacle."

(Tribune en Tricastin - Carmen - Musicales en Tricastin, juillet 2011)

 

"La distribution vocale est dominée par la Lady Thiang de Catherine Séon. Au delà d'une distinction et d'une tenue de scène qui ne passent pas inaperçues, le timbre captivant de la mezzo soprano prodigue des sensations hédonistes devenues rares de nos jours." (LyonNewsletter.com, The King and I, Théâtre de la Croix Rousse, décembre 2014)

 

 

crédit photo : Pauline Bayard, Stéphane Raveyre, Christiane Boujon.